« Sexisme dans la musique : changez de disque, les machos » ! Le titre de cet article publié au printemps 2019 témoigne du changement des mentalités actuellement en train de se produire dans le milieu festif en France. L’ESS Inspirantes s’engage vers une société plus égalitaire entre les femmes et les hommes. Dans le cadre d’une mission de conseil et d’accompagnement, notre collectif a travaillé avec le Pôle de Coopération pour les Musiques Actuelles en Pays de la Loire pour lutter contre les comportements inappropriés dans les festivals de musique.

Une prise de conscience de la société

Si la prévention en milieu festif concernant – les risques auditifs liés à l’écoute de la musique « live » (distribution gratuite de bouchons d’oreille et de casques de protection pour les enfants), la prévention en alcoologie et addictologie ou sur la sécurité routière à la sortie – est maintenant ancrée dans les festivals, celle concernant les agressions sexistes, lesbophobes et homophobes ainsi que les violences sexuelles, est plus récente.
En 2017, dans la continuité du mouvement planétaire #MeToo et de l’affaire Weinstein, une prise de conscience a commencé à émerger dans de nombreux domaines et notamment dans les festivals. En témoigne cet article du magazine Télérama de 2017 « Les violences sexuelles, véritable fléau des festivals de musique ».
Des premières enquêtes en Europe ont été également publiées sur le sujet. Selon un sondage réalisé en Angleterre, 43 % des femmes âgées de moins de 40 ans disent avoir été confrontées à un comportement sexuel non consenti lors de festivals. Enfin, est venu le temps de l’action avec des organisateurs qui prennent désormais cette problématique au sérieux et de nombreuses initiatives qui ont émergé sur le sujet en 2018 . On peut citer un espace dédié à la sécurité des festivaliers installé au centre du camping, « là où des incidents peuvent arriver » au festival Garorock, une procédure mise en place en cas de harcèlement ou d’agression aux Vieilles Charrues (la victime est amenée au poste médical qui la prend en charge puis la gendarmerie intervient dans les 15 minutes qui suivent), ou encore l’association « Stop au harcèlement de rue » qui tient un stand pendant le festival Solidays et fait des interventions sur scène avant les concerts.

La région des Pays de la Loire s’engage

L’ESS Inspirantes a travaillé avec le Pôle de Coopération pour les Musiques Actuelles en Pays de la Loire pour produire un plan d’action de lutte contre les comportements inappropriés en milieu festif et rédiger un cahier des charges pour une campagne de communication pour sensibiliser le grand public au sujet.
Cette prévention en milieu festif concerne le domaine de l’altérité et des discriminations (agressions, ou violences verbales, à caractère sexuel, raciste ou lesbophobe/homophobe). Les festivals ligériens veulent prévenir ces phénomènes et faire en sorte qu’ils restent des espaces privilégiés pour les populations comme des parenthèses du quotidien et des temps agréables de plaisirs et de découvertes artistiques et culturelles.
Grâce à une forte implication du Pôle et des différents représentants des cinq festivals du groupe de travail – les Escales, Les 3 éléphants, la Nuit de l’Erdre, Be Bop et les Z’Eclectiques – un plan complet de prévention a été élaboré : de l’aménagements des espaces de prévention sur site à la diffusion de la campagne de communication.

La campagne de communication

L’objectif de cette campagne est de faire adhérer les personnes présentes aux valeurs d’ouverture, de respect, du vivre-ensemble et de bienveillance des festivals. Concrètement, le résultat attendu est une prise de conscience de chacun qui aura pour conséquence de bannir des festivals toutes les agressions, ou violences verbales, à caractère sexuel, raciste ou lesbophobe/homophobe.
La stratégie de communication a un réel impact si elle peut s’inscrire dans la durée avec une action forte telle qu’une campagne de prévention. Cette dernière va donner de la visibilité sur les engagements des organisateurs des festivals auprès du grand public. Le but de cette campagne est qu’elle puisse être reprise dans d’autres festivals partout en France pour que la fête soit plus belle et plus sereine…
Rendez-vous lors de la conférence de presse du festival des 3 éléphants le 24 mai pour découvrir la campagne de communication en avant-première !

Lucie Groussin

Si vous avez envie de faire la fête en musique en Pays de la Loire cette année :
>> Les 3 Eléphants : Du 22 au 26 mai à Laval (Mayenne)
>> La nuit de l’Erdre : Du 28 au 30 juin à Nort-sur-Erdre (Loire-Altlantique)
>> Les Escales : Du 26 au 28 juillet à Saint-Nazaire (Loire-Altlantique)
>> Festival Be Bop : Du 1er au 10 novembre au Mans (Sarthe)
>> Les Z’Eclectiques : Du 14 au 16 novembre à Chemillé (Maine-et-Loire)